mercredi 6 juin 2018

À VÉLO... MESDAMES !




« Des chercheurs américains* ont comparé des sportives de moins de 40 ans soumises à un questionnaire serré. Résultats : le vélo booste la libido des femmes. Ce sont les pédaleuses qui sont les plus épanouies sexuellement. Certes, à condition de faire plus de 40 km par semaine ! » nous informe le magazine Femina de ce 6 juin 2018… Je répète 2018 ...!!!


Et oui … Des femmes ont fait tomber les barrières afin de jouir de la liberté pratique et quotidienne que procure l’usage du vélo. Saviez-vous que certaines femmes fortunées feront aussi abstractions des railleries ? C’est le cas de la Reine Victoria, qui affichera son engouement pour le tricycle, malgré les oppositions. 
UNE FEMME NE DOIT PAS SE DONNER EN SPECTACLE !!



Dans la Grèce antique, l'entrée aux Jeux Olympiques était interdite aux femmes sous peine de mort. Seules les femmes vierges pouvaient être spectatrices, ce qui était totalement interdit aux femmes mariées.  Au XIXe et début du XX siècle, la reconnaissance des femmes dans le sport n'est pas plus acquise. Les femmes sont jugées incapables : « De par son anatomie spéciale, la femme est incapable des efforts que comporte tout sport (…) Il semble oiseux d’insister sur ce point qu’un sport n’est point un jeu de femme ». 

LA BELLE ÉCHAPPÉE
Tout au long du XXe siècle, les femmes devront confronter mythes, stéréotypes et sexisme pour enfourcher le vélo. Qu’à cela ne tienne : dès le début du XXe siècle, on craint pour la santé, le moral et la réputation des femmes qui pédalent.
Car avec la bicyclette, c’est tout le corps des femmes qui se met en mouvement. …
Méchant vélo jouissif … La  ténacité de bien des femmes nous aura permis finalement d’enfourcher le vélo... Il a fallu lutter pour cela. 
À VÉLO MESDAMES !
Les oppositions morales sont nombreuses. La bicyclette est décriée en tant qu’objet masturbatoire et masculinisant... quelle horreur ! » Méchant vélo jouissif! Faire du vélo est une activité sportive complète, la pratique du cyclisme sollicitant toutes les parties du corps mais plus spécifiquement cuisses et mollets, et parfois la pression que la selle pourrait exercé sur les parties intimes féminines s’avérerait être dommageable à son épanouissement... « Les oppositions morales et hygiénistes sont pourtant nombreuses. 
MÉCHANT VÉLO JOUISSIF !
Considéré comme « une activité contre nature et objet de débauche » le cyclisme féminin a permis une belle échappée vers la liberté de circulation et a grandement contribué l’avancement de condition féminine.
--------
Une exposition sur l’histoire du cyclisme féminin - Journal de Montréal http://www.journaldemontreal.com/2012/06/21/une-exposition-sur-lhistoire-du-cyclisme-feminin
Production Musée de la Femme - L'exposition itinérante À vélo Mesdames est disponible en location ... Informez-vous via infos@museedelafemme.qc.ca





vendredi 13 avril 2018

Étreintes, bisous & vaisselle ….



Flippantes les céramiques de l’artiste israélienne Ronit Baranga. Ses œuvres combinant vaisselle et anatomie humaine sont dérangeantes et semblent sinistres à première vue ! Voici donc décryptée toute notre gestuelle sur notre vaisselle fine.


Pour sa démarche artistique, Ronit Baranga explique vouloir animer la vaisselle à travers cette combinaison du "encore" et du "vivant". Elle explore ainsi les frontières floues entre l’utile, le passif et l’objet actif, d’où ces doigts humains en train de germer ainsi que les bouches béantes émergeant de la vaisselle.

Comme de fait, ces objets que nous chérissons à tous les jours,  se déplacent sur des plateaux et/ou s'agrippent physiquement les uns aux autres dans une étreinte permanente.

C'est quand même surréaliste de se mettre à la place de notre vaisselle … De la tasse de café le matin à la petite tisane du soir …

Pour en savoir plus 











lundi 9 avril 2018

Dans la dentelle du street-art ...




Connaissez-vous l'artiste urbaine NeSpoon et ses peintures murales en dentelle? 
Par son art, l’artiste NeSpoon parle des femmes, de la féminité, des histoires locales…
À travers le monde, bâtiments, mobiliers urbains et ruelles accueillent ses œuvres inspirées de dentelles traditionnelles et que l’artiste NeSpoon nomme de la poésie visuelle. Ses œuvres sont désormais inscrites dans plusieurs pays: Portugal, France, Suède, Norvège, Espagne, Allemagne, Tunisie …
Dans chaque coin de pays, l’artiste NeSpoon étudie et intègre dans ses œuvres murales, les motifs de la dentelle locale qu’elle peint au spray. Les œuvres de  l’artiste NeSpoon font partie de sa série intitulée «bijoux publics». Elles ont comme but de transformer et de rendre attractifs les espaces, les surfaces et lieux publics.
Pour en savoir plus, c'est par ici : NeSpoon   
                                                  Pour soutenir l'artiste NeSpoon 





dimanche 8 avril 2018

MÉNAGE DU PRINTEMPS: Exit les objets racistes ... !

Gardez-vous des objets racistes dans vos maisons sans le savoir ? Côtoyez-vous quotidiennement des objets racistes qui vous sont devenus BOFFFF ? S’il y a eu des expositions[1] sur le racisme … Qu’en est-il de l’objet raciste? Quels sont  ces objets dérivés qui alimentent les racistes ? Il y a-t-il encore des objets contemporains … racistes?

Des livres, des pamphlets, des pots d’aliments, des tableaux, des bouteilles, des macarons, des bijoux … des objets parfois si banals et intériorisés qui nous sont devenus invisibles.

 Pendant que la plupart des expositions sur le racisme se sont intéressées à sa construction, son histoire et sa forme, le  musée Jim Crow (The Jim Crow Museum of Racist Memorabilia) nous propose ni études, ni chercheurs en science de l’homme et de la société : il y a vous et il y a l’objet. Des souvenirs racistes, des artefacts du quotidien décrivant l'histoire des représentations racistes et des objets d’intolérance…  D’une confrontation à la rencontre, un croisement nécessaire à la prise de conscience, à la tolérance et à la promotion de la justice sociale. Situé dans le Michigan, The Jim Crow Museum of Racist Memorabilia reste bien pertinent lorsque que l’on voit dans notre actualité des meurtres au nom de la couleur ainsi que les situations à l’échelle planétaire qu’engendrent le profilage raciale, les débats sur l’identité et la représentation de l’autre. 
The Jim Crow Museum of Racist Memorabilia (Michigan)a comme mission d'utiliser des objets d'intolérance pour enseigner la tolérance et promouvoir la justice sociale. Le musée possède, entre autres, une collection de plus de 10 000 objets, principalement des années 1870 aux années 1960. 

Pour en savoir plus : Jim Crow /ségrégation/racisme 





[1] Nicolas Michel Au Musée de l’Homme, du racisme sous toutes ses formes, Publié le 25 juillet 2017- 

samedi 7 avril 2018

AIRES DE JEUX CROCHETÉES par l’artiste japonaise Toshiko Horiuchi MacAdam


C’est vers les années 1990 que l'artiste Toshiko Horiuchi MacAdam céda à deux enfants turbulents: elle leur permit de gravir une de ses œuvres d'art en crochet exposée dans une galerie d'art. Ce fut alors le déclic ! Presque trois ans plus tard, MacAdam proposera son premier terrain de jeu au crochet à grande échelle, en collaboration avec les ingénieurs TIS & Partners et les architectes paysagistes Takano Landscape Planning. 

L'artiste japonaise Toshiko Horiuchi-MacAdam est considérée comme l'une des principales artistes de la fibre au Japon, utilisant le tricot et le crochet comme base pour une grande partie de son travail.



SAVIEZ - VOUS QUE ...
Toshiko Horiuchi MacAdam est aussi basée à Bridgetown en Nouvelle Écosse, au Canada ?











































vendredi 17 novembre 2017

CRÉER DU LIEN ... A-MUSÉE-VOUS !



« On aurait pu rester frangines.. » a chanté en 1979 Anne Sylvestre sur la rivalité féminine.

Et oui, il existe des idées préconçues qui nous font dire que les femmes sont animées par la jalousie, incapables de complicité et que l’amitié entre femmes est impossible.

 Quelle est la place des amies qui sont parfois pourtant comme des « sœurs »? Les amies sont présentes dans les moments difficiles, nous aident même parfois sur le plan professionnel et renforce la confiance en soi. Une amie est celle qui est franche, à l’écoute, à nos côtés face à l’adversité, capable de booster notre moral et nous aime inconditionnellement im-parfaite.

 Nos amies nous aident à vivre plus longtemps ...

Une étude scientifique réalisée à l’University of California - Los Angeles (UCLA) indique que le fait d’avoir des amies diminuerait le stress. « Elles apaisent notre tumulte intérieur, comblent les lacunes affectives de notre vie de couple et nous aident à nous souvenir de qui nous sommes vraiment »1. Une autre  étude sur la santé des femmes réalisée à la Harvard Medical School a établi que « plus celles-ci avaient d’amies, moins elles étaient susceptibles de contracter des handicaps physiques en vieillissant et plus elles avaient de chances de mener une vie heureuse »2.



Consacrer du temps aux amies
Accaparées par nos quotidiens effervescents, nous sommes à la recherche du temps pour nourrir nos amitiés féminines. Cette question trouble également la chercheure Ruthellen Josselson, Ph.D., co-auteure de l’ouvrage Best Friends : The Pleasures and Perils of Girls’ and Women’s Friendships. Celle-ci maintient que c’est dommage de se priver de ces amitiés salutaires qui « constituent une telle source d’énergie et de soutien les unes pour les autres »3.

Un travail d’équipe
Il est aussi bénéfique de développer des relations florissantes avec des amies d’âges variables. À l’heure actuelle des réseaux sociaux, de nouveaux liens affectifs se tissent et ce n’est pas rien. Incidemment les contacts que les femmes entretiennent entre elles leurs reviennent : être dans l’action, sortir du virtuel et pourquoi pas participer aux Marches philosophiques, Ciné-débats, Cafés-rencontres, Rendez-Vous du 2380 et autres activités du Musée de la Femme ? Ces activités du MF s’inscrivent comme un levier de prise de possession, d’expression de notre part d’imaginaire, de partage d’expériences et un tremplin ...pour sortir de nos postures casanières !

Bye Bye  solitude
Bien entendu, le  lien de confiance qui soude l’amitié entre femmes fut de tous temps mis à mal par bien des penseurs et des philosophes. Et oui … Les rivalités ne sont pas le propre des femmes bien que ce soit ce qu’on a toujours essayé de nous faire croire : diviser pour mieux régner, vous connaissez ?

Et les hommes dans tout ça ? Qui nous aime nous suive… 

Notes de bas de page
1- Gale Berkowitz http://sisyphe.org/spip.php?article655
2- Shere Hite (1999) Rivales ou amies , Albin Michel
3- idem

En savoir plus
Claire Bidart (1997)  L’amitié, un lien social, La Découverte
Ruthellen Josselson, Ph.D., co-auteure de l’ouvrage Best Friends : The Pleasures and Perils of Girls’ and Women’s Friendships (Three L’amitié entre femmes serait bénéfique pour la santé Rivers Press, 1998).
Gale Berkowitz http://sisyphe.org/spip.php?article655
Shere Hite (1999) Rivales ou amies , Albin Michel

FRIDA KAHLO...Quelle Femme ! Quelle vie !


Une visite de la Maison bleue de Frida lors du Congrès international des Musées de Femmes à Mexico. Un moment de magie...
Née à Mexico en 1907, peintre surréaliste et prématurément invalide (11 fractures et la colonne vertébrale atteinte lors d’un accident en 1925), Frida Kahlo décède en 1954. Une vie brève mais toute une leçon de vie. Dans le quartier Coyoacan, la maison de Frida dénommée "la  Maison bleue" permet de se plonger dans son univers, sa salle de peinture toute lumineuse, sa chambre privée ainsi que ses effets personnels. Désormais le musée Frida Kahlo ouvert au public ne désemplit jamais. La luxuriante végétation de son jardin invite à une incursion en peinture et en condition féminine dans la vie de l’artiste... !




La Casa Azul, ou Musée Frida Kahlo se situe à Coyoacán, dans la banlieue de Mexico. Adresse : 247, Rue de Londres, Del Carmen, Coyoacán, 04100 Ciudad de México, CDMX, Mexique . Facebook

À voir aussi Museo de la Mujer à Mexico Facebook
Membre de l'Association internationale des Musées de Femmes IAWM Facebook IAWM http://iawm.international/




  

dimanche 15 octobre 2017

HASHTAGS FÉMINISTES, ESPACES PERFORMATIFS & «HISTOIRES VÉCUES»


Je découvre à l’instant le Hashtag #Balancetonporc qui circule sur Twitter. Surréaliste ! … j’ai pensé.

J’ai donc là sur mon cellulaire le bout du bâton. Ah Michael, je l’imagine déjà entrain de suer abondamment à l’idée de lire mon histoire de Hashtag #Balancetonporc sur son fil Twitter… Il a alors des crampes au ventre et même une pressante envie de faire pipi dans ses culottes… Le porc.


Parce que là maintenant,  rien ne me  conditionne par l’enfermement des possibilités établies dans un cadre patriarcal. Je peux aussi balancer lui, Michael (il me fait plaisir de répéter...), puis l’autre et même balancer une «truie»…  N’est-il pas vrai que « Ce que l’on ne met pas en mots, s’imprime – et s’exprime par des maux. »[1].

La libération du refoulé par le #Hashtag

Les #Hashtags féministes luttent contre le sexisme et sont autant l’expression de mouvements d’affirmation que d’indignation. Il est ici pertinent de noter que les réseaux sociaux s’inscrivent comme seul ESPACE PUBLIC où l’égalité est atteinte et où les femmes sont majoritaires. Le professeur Derek Conrad Murray[2] n’a-t-il pas identifié le selfie sur les réseaux sociaux comme « une forme politique d'opposition et une esthétique de la résistance pour la plupart des jeunes femmes »[3] ?

Avec des Hashtags tels que #Balancetonporc pour dénoncer le harcèlement sexuel ou #CeciNestPasUnCintre, pour défendre le droit à l’avortement, le réseau Twitter permet un lieu de transgression, de production et de reproduction des rapports de genre où les femmes agissent, réagissent, assument et gèrent les situations en 140 caractères. Un espace à soi !

Espaces performatifs...Espace de RÉSISTANCE


La performativité pour établir de nouvelles formes de mémoire et faciliter la réparation sociale.
Ce nouvel espace d’émancipation  permet,quoiqu'on en dise, ce face à face avec nos récits de vie, ceux que nous avons sur la langue et que nous taisons… Quelque chose de plus qu’une simple dénonciation : une rencontre, une plateforme de solidarité et de RÉSISTANCE.

Les femmes sont des tisseuses de liens  et ... NOMMER, c’est faire EXISTER !








 ----------------

Notes* Depuis la publication de ce billet, sont apparus les #HASHTAGS #MeToo et  #Moiaussi (16 et 17 octobre 2017)

Pour aller plus loin, voici quelques #HASHTAGS FÉMINISTES


#Balancetonporc, pour libérer la parole et dénoncer le harcèlement sexuel après l’affaire Weinstein

#IamMoreThan, en soutien aux personnes victimes de harcèlement et d’intimidation

#SayHerName, en mémoire des femmes noires victimes de brutalités policières 

#365FeministSelfie, un projet de l'Université  de l'Illinois à Chicago pour encourager les femmes à prendre un cliché d'elles-mêmes chaque jour pendant un an, peu importe la façon dont elles se regardent

#BringBackOurGirls, pour la mobilisation contre le kidnapping de jeunes femmes par Boko Haram

#HeForShe, une campagne de UN Women soutenue par l’actrice Emma Watson pour inciter les hommes à supporter et promouvoir le droit des femmes

#jesuisféministejesuisdici pour le Musée de la Femme

----------------

PEW, RESEARCH CENTER, Internet & Technology, Social Media Update 2016 http://www.pewinternet.org/2016/11/11/social-media-update-2016/

Felix Richter, Jun 3, 2013 Women Lead Men in Social Media Adoption https://www.statista.com/chart/1147/social-network-adoption-in-the-united-states/




[1] Anne Ancelin Schützenberger
[2]Derek Conrad Murray  http://havc.ucsc.edu/faculty/derek-murray
[3]While the general sentiment toward selfies is that they are acts of online narcissism, Murray believes they may, in fact, be also understood as “a politically oppositional and aesthetic form of resistance” for many of the young women who take them. https://www.good.is/articles/selfie-sign-of-self-expression-and-revolutionary-political-movement“. Rafi Schwartz (2015) Is it Time to Rethink the Selfie as a Feminist Political Statement? https://www.good.is/articles/selfie-sign-of-self-expression-and-revolutionary-political-movement

À VÉLO... MESDAMES !

« Des chercheurs américains* ont comparé des sportives de moins de 40 ans soumises à un questionnaire serré. Résultats : le vé...